Venez, entrez dans la danse des rimes ! Poèmes mélancoliques ou joyeux, sombres ou idylliques, il y en a pour tous les goûts. En espérant que vous prendrez plaisir à les découvrir et que certains vous plairont, je vous souhaite une bonne lecture.
Vous pouvez également, si vous le souhaitez, découvrir mes romans et nouvelles sur mon autre blog : La plume d'outre-rêve.

dimanche 23 septembre 2012

La complainte de la mouette



Jamais plus ne verrai
Les vagues se briser
Sur les rivages aimés
Sur les falaises de grès

Jamais plus ne sentirai
Les froids embruns de la mer
Les embruns au goût amer
Les embruns au goût salé

Jamais plus n'entendrai
La voix de l'océan
Qui sans cesse allait grondant
Qui sans cesse murmurait :

Les hommes m'ont empoisonné
Mes enfants mon peuple se meurent
Mais notre temps n'a pas sonné
Je nous vengerai, viendra l'heure

Jamais plus ne verrai
Les étoiles danser
Sur les flots aux noirs reflets
Sur les flots noirs que j'aimais

Jamais plus ne sentirai
Le souffle des vents marins
Et ses invisibles mains
Et sa caresse glacée

Jamais plus n'entendrai
La voix de l'océan
Qui sans cesse allait hurlant
Qui sans cesse allait pleurant :

Les hommes souillent mes rivages
Mon peuple meurt tout englué
A cause de leurs noirs naufrages
Je nous vengerai, insensés !

Mais il ne peut rien l'océan
Il ne peut rien
Qu'il noie les hommes navigant
Qu'il noie les hommes
Et leurs navires en coulant
Et leurs navires
Répandent leur noir sang
Le répandent

Qu'ils vivent et viennent polluant
Qu'ils meurent et partent polluant
L'océan est-il condamné ?

Et je soupire en écoutant
La voix des hommes murmurant
Allant sans cesse inconscients

Je n'entendrai plus l'océan
Qui agonise impuissant
Plus n'entendrai ses grondements
Je meurs dans leur noir carburant.

©eryndel


4 commentaires:

  1. bonjour Eryndel
    très sympa la lecture de cette complainte de la mouette. te proposant de découvrir sur jazz, le musicien Nick Drake.bon w end, bises et A+ du troubadour Emmanuel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Emmanuel,
      Merci du compliment ! Je vais vite égayer la soirée par l'écoute de Nick Drake.
      Amitiés.

      Supprimer
  2. Triste complainte que celle de la mouette! Tu l'as très bien exprimé! Il y a comme un souffle hugolien!
    L'océan saura se venger contre tous ceux qui le font souffrir. C'est par l'effet boomerang. On récolte toujours ce qu'on a semé!

    RépondreSupprimer